Danseuse et chorégraphe, danse contemporaine / arts du cirque

Projets danse in situ

riviere2web

crédit Frédéric Gosselin

Elise Legrand développe une démarche chorégraphique in situ depuis 2005.  Elle a réalisé plusieurs pièces inspirés de lieux publics, espaces extérieurs, galeries d’art et autres lieux de diffusion non-conventionnels.  Grâce à l’appui du CALQ et de la ville de Sherbrooke, elle a pu développer un projet de courtes pièces chorégraphiques dans différents espaces de la ville et de la région de l’Estrie.  Trois nouvelles créations in situ sont prévues pour 2016.

« La ville de Sherbrooke regorge d’endroits inusités, urbains et naturels à la fois, industriel et souterrain sur fond d’architecture ancienne et de rivière. Ces lieux font partie du paysage urbain et de l’identité culturelle de Sherbrooke, quotidiens et familiers pour les citoyens de la ville. J’ai rapidement été charmée par ces endroits, désireuse d’en faire le théâtre de manifestations artistiques aussi inusitées que les lieux eux-mêmes. J’imaginais des corps en mouvement et des chorégraphies sur les passerelles, sous les ponts, créant un impact visuel et surprenant dans ces décors extérieurs. Par la danse, donner un nouveau visage à ces espaces et en révéler d’autres aspects, poétique, symbolique, esthétique, scénographique. »

 

Projets in situ 2012-2013:

https://youtu.be/O6eOz7XMRmo

 

Projet Danse Trajet 2015

Danse trajet est une collaboration entre Josianne Bolduc (arts visuels) et Élise Legrand (danse contemporaine). Lors d’un premier volet du projet, une performance in situ improvisée était réalisée par Élise Legrand au travers un parcours dans la ville de Sherbrooke créant un dialogue entre l’artiste et le lieu. Quant à Josianne Bolduc, lors d’un second volet, elle réalisait une série d’œuvres multimédias – vidéo d’art et œuvres photographiques, à partir de la documentation captée lors de la danse trajet. Ce projet multidisciplinaire s’inscrit dans une approche d’interprétation et de traduction de la documentation dans le but de transmettre l’intégrité de l’œuvre originale tout en réactivant sa mémoire vivante par le biais de l’œuvre d’art et le dispositif de l’exposition. (Josianne Bolduc).

Exposition à venir!

 

 

crédit Marc Lepage

crédit Marc Lepage

AILES

Chorégraphie créée en fonction de l’oeuvre For Intérieur de Patrick Beaulieu, portant sur une réflexion autour de la thématique de la mort et de la migration des oiseaux.  Présentée dans le cadre du Salon du Printemps des artistes des Cantons de l’Est 2013 au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke.

FAÇADES

Chorégraphie: Elise Legrand avec la collaboration des danseurs Tom Casey, Marie-Eve Demers et Simon Durocher-Gosselin

Dans le cadre du projet de courtes pièces chorégraphiques in situ 2012 Façades a été créé en fonction de la Halte des Pionniers sur la rue Wellington au centre-ville de Sherbrooke.  Chorégraphie dynamique où les danseurs investissent l’espace et utilisent les bancs et les murs comme outils à leur danse acrobatique.  L’espace urbain devient un terrain de jeu ouvert au mouvement et aux images, où est évoqué le sous-texte de ce lieu quotidien, passant, anonyme.

Présenté dans le cadre du Festival du Texte Court de Sherbrooke en mai 2012, Façades a été réalisé grâce à la Mesure d’aide financière destinée aux artistes et écrivains de l’Estrie du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et de la Conférence régionale des Élus, en partenariat avec la compagnie de danse Axile et le projet Vitrines AF du Centre de diffusion ArtFocus.  Ce projet chorégraphique s’inscrit dans une volonté d’accroître la représentation et l’accessibilité de la danse à Sherbrooke, d’explorer de nouveaux lieux de diffusion et de nouvelles façons de créer une rencontre entre l’art et le public.

Pour visionner un extrait de Façadeshttp://www.youtube.com/watch?v=VfFsIFVdG-s&feature=youtu.be

Les Créatures de Shayne Dark

Chorégraphie: Elise Legrand avec la collaboration de Simon Durocher-Gosselin

Projet de création in-situ réalisé grâce à la Mesure d’aide financière destinée aux artistes de l’Estrie, cette chorégraphie a été inspirée des sculptures de l’artiste canadien Shayne Dark et présentée en première au Musée des Beaux-Arts de Sherbooke en janvier 2012.  Véritable mise en mouvement des oeuvres, Les Créatures de Shayne Dark présente une gestuelle organique et désarticulée, manifestation physique de la tension, contorsion et étrangeté des sculptures de Shayne Dark.  Cette création de danse contemporaine et circassienne propose une rencontre entre le corps et la sculpture, la danse et les arts visuels, entre le public et l’art.

Pour visionner un extrait des Créatures de Shayne Darkhttp://vimeo.com/37210634

Publicités